Attractions touristiques & Animaux – PART 2

Dans un premier article j’ai développé différentes attractions touristiques impliquant des animaux et pourquoi celles-ci étaient problématiques. Dans cet article, je présente plusieurs alternatives qui permettent d’observer la vie sauvage sans avoir un impact direct sur l’animal.

Les alternatives :

Il faut se déplacer et aller à leur rencontre dans leur habitat naturel

  • Plongée sous-marine : vous pouvez observer toute sorte d’animaux marins comme des poissons en tout genre, raies, requins, murènes, étoiles de mer, oursins, tortues, etc.
  • Snorkeling : cette activité est à la portée de tous, les enfants peuvent y participer et savoir nager n’est pas requis (vous pouvez porter un gilet de sauvetage). Il s’agit d’explorer le monde aquatique à la surface de l’eau à l’aide d’un masque, d’un tuba +/- de palmes. Même à la surface de l’eau vous pouvez y observer beaucoup d’animaux.
  • Safaris : vous pouvez observer des animaux sauvages à bord d’un 4×4 dans des parcs naturels.
  • Parcs de réhabilitation et sanctuaires : il s’agit d’endroit considéré comme un refuge qui recueille les animaux qui ont été domestiqués, maltraités ou orphelins.
  • Pays où la faune est riche : Australie, Kenya, Canada, Costa Rica, etc.

Ces activités coutent malheureusement plus chères qu’un ticket d’entrée pour un zoo. Cependant, c’est le prix à payer pour pouvoir observer ces animaux sauvages dans leur habitat naturel et ne pas porter atteinte à leur liberté. Mon avis n’est pas objectif mais j’ai ressenti une énorme différence entre participer à une activité avec un éléphant domestiqué et observer un éléphant sauvage lors d’un safari. Lors des attractions touristiques, je savais ce que j’allais voir et je savais à quoi m’attendre alors que lors d’un safari j’ai été émerveillée de voir un éléphant dans son environnement, comment il s’alimente et se déplace, etc.

Je ne peux malheureusement pas traiter du sujet entièrement en un article.

Bien sûr, tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Parmi les solutions que je vous ai cité certaines nuisent malgré tout à la vie sauvage des animaux notamment la plongée sous-marine ou le snorkeling car pour arriver aux spots de plongée il faut souvent y aller à bateau et qui dit bateau dit pollution qui menace la vie d’animaux marins et les coraux. Cependant, je pense que cette activité est quand même plus raisonnable que de capturer ces animaux pour les mettre dans des aquariums ou des bassins.

VIDEO :

Les 5 pays les plus riches en biodiversité :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *